Prendre rendez-vous

Les exosquelettes à la prévention des blessures

Exosquelette

Des travailleurs qui soulèvent du matériel lourd de manière répétée, des garagistes qui réparent des voitures en hauteur toute la journée, des chirurgiens penchés en avant opération après opération. Toutes ces personnes ont une chose en commun : leur charge physique intense et régulière augmente considérablement leur risque de développer tôt ou tard des troubles musculosquelettiques, comme des lombalgies, ou des douleurs aux épaules ou à la nuque.

Faut-il miser davantage sur la prévention des troubles musculosquelettiques, et dans quelle mesure un exosquelette peut-il être bénéfique ?

Absentéisme au travail

Tout d’abord, quelques chiffres concernant l’absentéisme au travail en Belgique :

Selon une étude de Securex1, le coût total de l’absentéisme au travail pour une entreprise de 100 personnes en Belgique s’élève à plus de 500 000 € par an. On tient ici compte des coûts directs comme le salaire garanti, mais aussi des coûts indirects comme les réorganisations, les remplacements temporaires, etc.

Ajoutez à cela que 40 % des jours de maladie1 en Belgique sont imputables aux troubles musculosquelettiques, et la prévention apparaîtra comme la formule magique pour garantir la santé des travailleurs et réduire les coûts pour la société.

L’ergonomie toujours plus importante

Les employeurs prennent également conscience de l’importance de la prévention. Chez les salariés, on fait davantage attention à l’ergonomie, à la posture correcte et à la qualité des chaises.

Ce sont des choses plus difficiles pour les travails physiques, car les travailleurs sont en permanence en mouvement. On voit toutefois la prévention gagner en importance. Les entreprises essaient de plus en plus l’exosquelette.

Qu’est-ce qu’un exosquelette ?

Un exosquelette est une sorte de harnais que l’on enfile pour diminuer les forces exercées sur le corps. On fait la distinction entre les exosquelettes passifs et les exosquelettes actifs, qui utilisent l’énergie du corps. Un exosquelette passif n’a besoin d’aucune énergie et fonctionne avec un système de ressorts. Sa fonction est purement mécanique. Un exosquelette actif est équipé de moteurs et de batteries. En d’autres mots, il soutient davantage le corps, mais dépend d’une alimentation externe.

exosquelette - présentation graphique

Moins d’activité musculaire, moins de fatigue

Une étude2 indique qu’un exosquelette réduit l’activité musculaire et la consommation d’énergie. Lorsque l’on soulève des objets avec un exosquelette passif, l’activité des muscles du dos est réduite de 18 %, et elle peut même être réduite de 25 % avec un exosquelette actif.

On remarque également de grandes différences au niveau de la consommation d’énergie. Lorsque l’on soulève des objets de manière répétée, la consommation d’énergie moyenne est 11 % plus basse avec un exosquelette passif. Lorsque l’on maintient une posture penchée, comme c’est le cas du médecin lors d’interventions chirurgicales, on remarque même une consommation d’énergie réduite de 22 %.

« La réduction de la charge physique rend l’utilisation des exosquelettes toujours plus courante dans différentes catégories professionnelles », raconte Joost Geuzendam, fondateur de l’entreprise néerlandaise Pre-Tec, spécialisée dans les exosquelettes. « Cela va du travailleur actif dans le secteur de la construction et la logistique au chirurgien à l’hôpital, par exemple. Leurs applications sont très variées. »

exosquelette pour les chirurgiens

Une percée déterminante ?

« Les exosquelettes présentent un très grand potentiel, et l’on observe que de plus en plus d’entreprises européennes, mais aussi belges, les testent. Évidemment, il y a encore des points à améliorer », ajoute Jelle Van Durm, Portfolio Manager chez VIGO. « Nous devons nous assurer de sélectionner le bon exosquelette pour chaque tâche. C’est extrêmement important pour les travailleurs qui combinent différentes tâches. La prévention est devenue si importante pour les entreprises que les exosquelettes vont être sans l’ombre d’un doute plus souvent utilisés dans l’industrie et le monde médical dans un futur proche. »

1 Verlinden H. L’absentéisme en 2017 Securex. 2018 ; 1–51.
2 Source : Kermavnar ea 2021. Effects of industrial back-support exoskeletons on body loading and user experience: an updated review. Ergonomics 64 (6): 685-711.

Envie de tester les exosquelettes dans votre service ?

N’hésitez pas à nous contacter via connect@vigogroup.eu.