“Grâce à cette prothèse, je profite à nouveau de la vie !”

Au cours des mois écoulés, VIGO a élaboré une prothèse particulière composée du genou prothétique Genium, et du pied prothétique Meridium, et ce, en collaboration avec sa client Samira et Ottobock. La combinaison de ces deux produits de haute technologie est unique en Belgique, et permet au patient de pouvoir adopter la démarche la plus naturelle possible, compte tenu de la technologie disponible actuellement sur le marché. Partons à la découverte du récit de Samira.

La vie de Samira Chafai a changé drastiquement en 2012 à la suite d’un accident du travail. Au terme d’une longue période marquée par des difficultés, des douleurs intenses, et de nombreuses opérations médicales, il a finalement été décidé de procéder à l’amputation de la cuisse. Il s’agit là d’une décision qui ne se prend pas à la légère. Outre ce choix difficile, les entretiens informatifs en compagnie des experts de VIGO apportaient un soutien précieux à Samira et à sa famille. De cette façon, ils disposaient déjà, avant l’intervention médicale, de toutes les informations nécessaires relatives au déroulement ultérieur des opérations. « Nous savions que cela n’allait pas être simple. Toutefois, nous étions soulagés par la présence, à nos côtés, d’une équipe complète d’experts. »

Les premiers pas de Samira

Trois mois après son opération, Samira a appris à marcher à l’aide d’une prothèse. “Le fait de pouvoir marcher m’a procuré une énorme sensation de délivrance, mais, très rapidement, les incommodités d’une « simple prothèse » sont apparues.” C’est l’une des raisons pour lesquelles de nombreuses personnes désirent passer à d’autres types de prothèses. En fin de compte, le patient recherche la prothèse qui lui permettra de marcher au mieux, tout en veillant à ce que celle-ci lui procure une sensation de sécurité et de stabilité.

Samira 3

Cela apparaît sans doute comme une solution luxueuse, mais il n’en est rien ! Cela signifie tout simplement que vous pouvez fonctionner de nouveau normalement, et de manière plus sûre. » Chaque jour, elle surmonte de nouvelles difficultés : « Récemment, je me trouvais sur l’échelle afin d’élaguer notre glycine de Chine. Je n’avais jamais pensé que j’allais pouvoir effectuer cette tâche toute seule », nous explique Samira. La prothèse ne procure pas uniquement un sentiment de sécurité, elle incite également à bouger et à faire de l’exercice. « J’ai beaucoup marché durant les vacances, sur des surfaces inégales, des montées, des descentes, j’y suis arrivée sans tomber une seule fois ! ».