Roue-d'attelage-électrique-Steve

Steve Saenen utilise la roue d'embrayage électrique Klaxon KLICK sur son fauteuil roulant manuel. De cette façon, il transforme son fauteuil roulant manuel en un vélo manuel électrique lorsqu'il veut parcourir de plus longues distances. Pratique, mais une telle roue d'accouplement électrique peut-elle aussi être transportée dans un avion ?

Batterie FLY de faible puissance

"En octobre 2021, j'ai voulu partir en voyage à Tenerife, et bien sûr mon Klaxon KLICK ne pouvait pas manquer. Je m'étais déjà renseigné à l'avance auprès de Brussels Airlines pour savoir si voler avec une sellette électrique était possible et à quoi je devais faire attention. Ils m'ont dit que je devais le mentionner à l'avance lors de la réservation du vol et que la batterie amovible ne pouvait avoir une puissance supérieure à 300 wattheures. Ce n'est pas le cas avec la batterie ordinaire qui produit environ 528 wattheures, j'ai donc dû acheter une batterie FLY spéciale de 280 wattheures. En outre, la roue d'attelage ne pouvait pas avoir une hauteur supérieure à 86 cm."

Tout s'est bien passé

"J'ai envoyé un e-mail au service médical de Brussels Airlines lors de ma réservation. J'ai reçu l'approbation du département des "marchandises dangereuses" pour transporter la batterie. Une fois à l'aéroport, je n'ai eu qu'à montrer cette approbation au moment de l'enregistrement. Lors de l'embarquement, j'ai retiré la batterie et l'ai mise dans mon sac à dos. Personne ne l'a demandé. J'ai également laissé la roue de connexion attachée à mon fauteuil roulant, afin qu'ils ne la perdent pas. Ils ont transporté le fauteuil roulant et la roue de fixation comme une seule unité sans aucun problème."

"Sur le vol de retour, les choses ont été un peu plus difficiles. J'ai remarqué une certaine nervosité à l'enregistrement. J'ai dû indiquer plusieurs fois la puissance exacte de ma batterie. Lors de l'embarquement, on m'a reposé la même question et j'ai dû le prouver en montrant la batterie et les spécifications techniques au dos. Ils l'ont pris en photo et finalement c'est le pilote qui devait encore donner son autorisation. La batterie a été mise dans mon sac à dos et j'ai pu prendre l'avion."

Conclusion ?

"Dans l'ensemble, tout s'est bien passé. Ce que j'ai appris, c'est qu'une batterie FLY est indispensable si vous voulez l'emporter dans l'avion. Si j'avais accidentellement laissé la batterie d'origine, j'aurais pu aller jusqu'à Tenerife, mais pas en revenir, car je n'aurais certainement pas été autorisé à l'emporter avec moi. Une grande valeur ajoutée !"

menu